Astro-thérapeute Quimper, Astroloque, Astroloque Quimper, Astrologue Finistère | Sandrine Rossaut

L'Astro-psychanalyse

L'Astro-psychanalyse : peser la force du ça, du Moi et du Surmoi

selon l'enseignement de Jacques Berthon

 

Pour comprendre l’âme humaine le psychanalyste s’appuie sur le jeu psychique de 3 instances fondamentales : le ça, le moi et le surmoi.

Le ça : réservoir de nos pulsions primitives

Il tend à satisfaire les besoins pulsionnels de l’être en se conformant au principe du plaisir.

C’est une grosse marmite dans laquelle bouillonnent nos instincts animaux.

 

Le MOI : instance psychique située entre le ça et le monde extérieur

Le moi décide si les exigences du ça doivent être satisfaites ou s’il convient de leur résister jusqu’à un moment plus favorable.

C’est de l’inconscient devenu conscient, la personnalité propre à chacun de nous.

Il réalise les intentions du ça tout en tenant compte des exigences extérieures.

 

Le SURMOI : instance psychique qui oblige le moi à se conformer aux convenances

Il est régit par l’éducation parentale et les interdictions de la société.

C’est quelque chose qui nous empêche de faire ce que personne ne nous interdit plus !

Mais le surmoi en exigeant des renonciations peut causer des refoulements qui vont engendrer des frustrations.

On considère comme correct tout comportement du moi qui satisfait aux exigences du ça, du surmoi et de la réalité.

Le ça (hérédité) et le surmoi (éducation) sont des instances qui correspondent au passé tandis que le moi correspond à ce qu’il a lui- même vécu, l’actuel.

Image : On peut représenter le ça comme une automobile, le moi étant le conducteur et le surmoi le code de la route.

 

Le surmoi ne se borne pas à juger le moi sur ses actes mais il le fait aussi sur ses pensées et intentions non mises à exécution.

 

Le surmoi peut être puissant même si l’éducation a été douce et bonne (voir saturne dans un thème et ses aspects).

 

Le moi est l’instance la moins favorisée car elle est prise entre les pulsions du ça et les exigences du surmoi, tantôt en lutte avec le subconscient (ça) ou avec le surconscient (surmoi).

 

Il est comme un îlot battu par les tempêtes du ça et frappé par la foudre du surmoi.

 

L’issu du combat dépend de la force ou de la faiblesse du moi.

Si le moi est fort, il regarde avec sérénité les vagues qui montent de l’inconscient par contre si le moi est faible, il risque d’être submergé par la mer et de refouler les pulsions du ça ce qui l’affaiblit.

L’inconscient échappe toujours à la compréhension directe.

 

Corrélations psychanalytiques et astrologiques

 

Les 4 facteurs principaux du ça : Mars, Pluton, Lune, Neptune puis Jupiter et Vénus

 

Mars et Pluton : pulsions instinctuelles d’agressivité et d’érotisation

Lune et Neptune : pulsions instinctuelles de sensorialité et d’imagination (rêveries, fantasmes)

Jupiter : instinct de possession matérielle

Vénus : instincts affectifs.

 

Les facteurs du moi : Mercure et l’Ascendant

 

Mercure : représentant de la logique, réflexion rationnelle est un allié du moi pour la prise de conscience.

L’Ascendant et les planètes conjointes à l’As, sont liés à la fonction du moi + sa maîtrise.

 

Les facteurs du surmoi : Soleil et Saturne

 

Le Soleil en tant qu’Idéal du moi : aspiration la plus élevée qui est liée à l’Ame

Saturne est la conscience morale

Uranus est une planète ambivalente, elle participe aussi bien au ça qu’au surmoi.

 

 

 

 

Sandrine Rossaut - 17/02/2021 - 15:44